Comment fonctionne le Bonus Malus?

Le fonctionnement du Bonus Malus


Le Bonus Malus ou encore coefficient de réduction/majoration (CRM)s’applique à tous les véhicules de tourisme, camionnettes et motocycles de plus de 80 cm3. Tous les automobilistes ont donc un Bonus ou Malus.


La Prime/cotisation d’assurance auto à payer à chaque échéance annuelle est influencée par la baisse ou la hausse de cet indicateur qui reflète votre ""bonne conduite"".


Lorsque vous ne causez pas d’accident, vous bénéficiez d’un bonus et votre prime s’en trouve, normalement, diminuée, en revanche, si vous provoquez un accident, vous serez pénalisé d’un malus et vous payerez une cotisation plus élevée.


La période de calcul du Bonus Malus


Le bonus malus est calculé par les sociétés d’assurance sur une période de 12 mois consécutifs (précédent de deux mois l’échéance annuelle).


Ce qui veut dire que l’assureur arrête la situation de votre contrat d’assurance auto deux mois avant son échéance afin de pouvoir calculer votre prime et vous envoyer votre avis d’échéance.


Un accident qui surviendrait un mois avant votre échéance principale ne serait pris en compte que l’année suivante.


Par exemple, pour un contrat d’assurance auto dont l’échéance principale serait au 01 Juillet de chaque année, la période de calcul s’étendrait du 01.05 au 30.04 de l’année précédente.


C’est sur cette période que seront observés les sinistres éventuels dont vous aurez été victime.


L’évolution du Bonus Malus


Le Bonus malus progresse à chaque échéance principale. Il est calculé au moyen d’un coefficient multiplicateur, le coefficient d’origine étant égal à 100 (Jeune conducteur).


La prime de base est multipliée par ce coefficient de réduction/majoration.


Si il n’y a pas de sinistre au cours des 12 mois le bonus de l’année précédente est multiplié par 0.95 (soit 5% de réduction) en usage standard (privé ou privé et trajets + lieu de travail), et par 0.93 (soit 7% de réduction) dans le cadre d’un usage « tournées » ou « tous déplacements ».


Dans le cas d’un usage standard (privé ou privé et trajets + lieu de travail), l’évolution du bonus va se faire chaque année en multipliant le bonus de l’année précédente par le coefficient 0.95.


A titre d’exemple, le bonus obtenu à partir d’un bonus de 1 au bout de trois années sans accident sera de 0,85 (obtenu par le calcul 0,95*0,95*0,95=0,85).


Il faut ainsi 13 ans sans accident pour atteindre le bonus maximal de 50 %.


Le Bonus maximalLe Bonus ""maximal"" que l’on peut atteindre est de 50 %. Une fois que vous l’aurez atteint (au bout de 13 années sans accidents) vous ne pourrez plus ""progresser"".


Cependant, si vous possédez un bonus de 50 % depuis plus de 3 ans, alors vous aurez ""droit"" à un accident responsable ou non sans que ce bonus de 50 % ne change.


 

Certains assureurs accordent parfois des bonus améliorés, mais il s’agit de promotions commerciales, afin de fidéliser leurs clients les plus sûrs. Si vous changez d’assureur, vous perdez ce bonus amélioré et bénéficierez au maximum d’un bonus à 50%.


Sinitres qui n’impactent pas le Bonus Malus


Sachez de façon générale qu’il n’est pas tenu compte dans le calcul du Bonus Malus des sinistres Vol/Incendie/Bris de glace/Tempête qui, en général, ne sont pas de la responsabilité de l’assuré.


Si par ailleurs, vous êtes victime d’un accident dont vous n’êtes déclaré aucunement responsable, votre Bonus Malus ne bougera pas.


Seuls les sinistres pour lesquels votre responsabilité totale ou partielle est engagée impacteront votre Bonus.


Impact d’un sinitre sur le Bonus Malus


Lors d’un sinistre vous remplissez un constat amiable. Grâce indications fournies dans ce document, votre assureur pourra déterminer votre part de responsabilité dans le sinistre :


- Si vous n’êtes que partiellement responsable de l’accident la majoration appliquée à votre bonus de l’échéance précédente sera de 12.5%, ou encore 1.125. Un bonus de 0.75 deviendra alors 0.75 * 1.125 = 0.84.


- Si vous êtes totalement responsable de l’accident, la majoration appliquée sur votre bonus de l’échéance précédente sera de 25%, ou encore 1.25 . Un bonus de 0.75 deviendra alors 0.75*1.25 = 0.94.


- Si maintenant plusieurs sinistres interviennent au cours d’une même période de référence, chaque sinistre entraînera le calcul d’un nouveau coefficient.


Deux sinistres totalement responsables durant la même année conduiront à une majoration du Bonus de 1.25*1.25 = 1.56


Couverture en cas d’accident avec suspension, retrait ou annulation de permis


Généralement, vous ne serez pas couvert pas votre assurance auto en cas d’accident avec suspension, retrait ou annulation de permis de plus l’usage de produit stupéfiant ou d’alcool.


La conduite pendant une suspension ou après un retrait ou une annulation du permis peut en effet être une cause d’exclusion de garantie.


Toute suspension ou retrait du permis de conduire doit faire l’objet d’une déclaration à votre assureur.



NOS DERNIERS ARTICLES

  • > Contrôle technique et Assurance Auto : Depuis le 1er janvier 1992, le contrôle technique est obligatoire en France. Faisons ensemble le point sur un contrôle incontournable et pourtant mal connu. A quoi sert le contrôle technique ? Le contrôle ... Lire la suite.


  • > Stages de sensibilisation à la sécurité routière : Comment récupérer ses points ? : Suite à une importante perte de points sur le permis de conduire, il est possible de participer de façon volontaire à un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Il permet de récupérer jusqu’à 4 points sur son permis et ainsi éviter que ... Lire la suite.


  • > Autres équipements à avoir dans votre voiture : S’ils ne sont pas obligatoires, certains équipements peuvent se révéler très utiles en cas de besoin. C’est le cas notamment du papier de constat amiable. Sa complétion est devenue incontournable en cas d’accident de la route pour faciliter vos démarches auprès de votre assurance. ... Lire la suite.


  • > Alcool au volant : Le taux légal d’alcoolémie pour les jeunes conducteurs va passer de 0,5 à 0,2 grammes par litre de sang pour les conducteurs novices. Soit l’équivalent d’un seul verre. Une mesure accueillie de manière bien différente par 40 millions d’automobilistes et la Ligue contre la ... Lire la suite.


  • > Résiliés pour non paiement des cotisations : Une résiliation pour non-paiement de votre prime d’assurance auto peut entraîner de nombreuses déconvenues. Tout d’abord, même résilié, vous êtes toujours redevable de l’intégralité de votre prime, tout en n’étant plus assuré. Ensuite, souscrire un nouveau contrat d’assurance ... Lire la suite.


Active assurances, SAS au capital de 30 000 € - RCS Nanterre 527 496 699 - TVA FR 02 527496699 - 71 rue de billancourt 92 100 Boulogne-Billancourt