Le « bilan très positif » du passage à 70 km/h sur le périphérique parisien

•Moins d’accidents

Le nombre d’accidents constatés sur le périphérique parisien a diminué, en 2014, de 15,5 % par rapport à 2013 (627, contre 742), pour s’établir « à son plus bas niveau depuis dix ans », affirment la Mairie de Paris et la préfecture de police.

Si le nombre de tués a augmenté (7, au lieu de 4), le nombre de blessés a nettement diminué (776, contre 908). Cette évolution est à rebours de ce qui est constaté dans l’ensemble de l’Ile-de-France, avec une augmentation des accidents de 5,1 %.

•Hausse de la vitesse moyenne

Autre effet positif, l’« amélioration des vitesses moyennes de circulation ». Aux heures de pointe du matin, la vitesse moyenne de circulation est passée de 32,6 km/h en 2013 à 38,4 km/h en 2014, soit une progression de 18 %. Le soir, elle est passée de 30,3 km/h à 33,9 km/h, soit une hausse de 12 %.

« La vitesse rendue plus régulière entraîne une réduction de l’effet accordéon et facilite l’insertion des véhicules sur le boulevard périphérique. Les automobilistes bénéficient aussi d’un gain de temps de parcours d’environ 15 % le matin et de 5 % le soir. »

•Réduction des nuisances sonores

Les nuisances sonores ont diminué, avec une réduction des bruits de freinage et d’accélération le jour, et des bruits de roulement la nuit.

« Les baisses de niveaux sonores constatées (– 1,2 dB(A) la nuit, et – 0,5 dB(A) le jour) sont équivalentes à ce qui pourrait être obtenu par une réduction de respectivement 25 % et 10 % du volume de trafic. »

•Hausse du nombre d’infractions

La mesure s’est également accompagnée d’une explosion du nombre d’infractions : pour l’ensemble de 2014, 461 596 infractions ont été constatées sur le périphérique contre 138 138 en 2013 (soit une multiplication par 3,5 environ).

La hausse s’explique en partie par l’augmentation du nombre de radars installés sur le périphérique, passé de 7 à 16 entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2014. En ne tenant compte que des six radars installés sur l’ensemble de la période, le nombre d’infractions a été multiplié par deux.

Lire le décryptage : Bruit, pollution, sécurité : quel impact aura la vitesse réduite sur le périph’ ?

•Baisse de la pollution ?

La Mairie de Paris et la préfecture de police ne disposent en revanche pas encore de statistiques sur la baisse des émissions de polluants. Mais « il est (…) reconnu que la baisse de la vitesse et la fluidification du trafic ont un impact positif mécanique sur les émissions de polluants », font-elles valoir.

La Mairie de Paris disait attendre de cette mesure une baisse des polluants atmosphériques de 5 %, une baisse de 23 % du nombre d’accidents et de 65 % du nombre de blessés graves et de tués.


NOS DERNIERS ARTICLES

  • > Contrôle technique et Assurance Auto : Depuis le 1er janvier 1992, le contrôle technique est obligatoire en France. Faisons ensemble le point sur un contrôle incontournable et pourtant mal connu. A quoi sert le contrôle technique ? Le contrôle ... Lire la suite.


  • > Stages de sensibilisation à la sécurité routière : Comment récupérer ses points ? : Suite à une importante perte de points sur le permis de conduire, il est possible de participer de façon volontaire à un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Il permet de récupérer jusqu’à 4 points sur son permis et ainsi éviter que ... Lire la suite.


  • > Autres équipements à avoir dans votre voiture : S’ils ne sont pas obligatoires, certains équipements peuvent se révéler très utiles en cas de besoin. C’est le cas notamment du papier de constat amiable. Sa complétion est devenue incontournable en cas d’accident de la route pour faciliter vos démarches auprès de votre assurance. ... Lire la suite.


  • > Alcool au volant : Le taux légal d’alcoolémie pour les jeunes conducteurs va passer de 0,5 à 0,2 grammes par litre de sang pour les conducteurs novices. Soit l’équivalent d’un seul verre. Une mesure accueillie de manière bien différente par 40 millions d’automobilistes et la Ligue contre la ... Lire la suite.


  • > Résiliés pour non paiement des cotisations : Une résiliation pour non-paiement de votre prime d’assurance auto peut entraîner de nombreuses déconvenues. Tout d’abord, même résilié, vous êtes toujours redevable de l’intégralité de votre prime, tout en n’étant plus assuré. Ensuite, souscrire un nouveau contrat d’assurance ... Lire la suite.


Active assurances, SAS au capital de 30 000 € - RCS Nanterre 527 496 699 - TVA FR 02 527496699 - 71 rue de billancourt 92 100 Boulogne-Billancourt